Guillaume II de Joyeuse

Guillaume II de Joyeuse (1520-1592), 3e fils et seul survivant mâle de Jean de Joyeuse et de Françoise de Voisins, dame d’Arques. Vicomte de Joyeuse, seigneur de Saint-Didier, de Laudun, de Puyvert et d’Arques. Lieutenant-Général pour le Roi en Languedoc, chevalier de l’Ordre du Roi, maréchal de France.
D’abord destiné à l’église, avant la mort de son frère Antoine, il avait été nommé à l’évêché d’Alet. Après le décés de son oncle Guillaume en 1554, mais après la disparition de son frère Jean Paul, sur la pressante sollicitation des siens qui prévoyaient l’extinction de la famille, il démissionna le 18 mai 1557, avec l’assentiment de Rome. Il n’avait d’ailleurs reçu aucun ordre.
Nommé lieutenant général en Languedoc par Charles IX, il lutta activement contre les huguenots. Il ne peut empêcher le massacre de la Saint-Barthélemy de se reproduire à Toulouse. Le roi Henri III l’éleva à la dignité de maréchal de France en 1582. Il mourut fort âgé en 1592, ayant vu mourir avant lui quatre de ses fils.
Il épousa en fin 1559 ou début de l’année 1560, Marie de Batarnay, Dame du Bouchage, deuxième fille de René de Batarnay, Comte du Bouchage dont il eut sept enfants:

  • Anne, premier Duc de Joyeuse. (1560 – 1587)
  • François, Cardinal et troisième Duc de Joyeuse. (1562 – 1615)
  • Henri, Comte du Bouchage et quatrième Duc de Joyeuse. mort capucin sous le nom de Père Ange. (1563 – 1608)
  • Antoine-Scipion, second Duc de Joyeuse après la mort de son frère Anne. (1565 – 1592)
  • Georges, Baron de St-Didier la Seauve. (1567-1584)
  • Claude, Seigneur de St-Sauveur mort avec son frère Anne à la bataille de Coutras. (1569-1587)
  • Honorat, mort en bas âge.