Antoine Scipion de Joyeuse

Antoine Scipion de Joyeuse est né vers 1565 et mort en 1592.
Il était le 4e fils de Guillaume II de Joyeuse et de Marie de Batarnay.
Chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem et grand-prieur de Toulouse, puis duc de Joyeuse de 1590 à 1592.
Pendant les guerres de religion, il seconda son père, avant de lui succéder comme lieutenant général du Languedoc, le 17 mars 1592.
Chef de guerre habile, mais brutal : secondé par un certain Barudel, un ancien boucher, il fit exécuter des blessés à Montastruc (10 mai 1590) et fut réputé pour tuer « sans distinction d’âge ny sexe ».
En mai 1592, Scipion fut vainqueur à Lautrec, puis assiégea Villemur. Le 10 septembre 1592, ses troupes furent assaillies par des renforts de troupes protestantes, venues de Montauban et fortes de 500 chevaux et 3000 arquebusiers. Prise au piège entre Villemur et les renforts, l’armée de Scipion de Joyeuse se débanda et s’enfuit vers le Tarn. Scipion fut emporté par le courant et s’y noya.
Il fut jugé à l’époque comme « Un flambeau qui eust entièrement embrasé le Languedoc sy la rivière du Tarn ne l’eust esteint« .