Beauzons en Cévennes ardéchoises 
Panoramique lablachere 31.jpg

Confessionnaux de Saint-Pierre de Joyeuse

De Beauzons en Cévennes ardéchoises
Aller à : navigation, rechercher
Patrimoine Joyeuse 124.jpg



Patrimoine Joyeuse 125.jpg

Un confessionnal désigne un isoloir, disposé sous forme décorative dans les églises catholiques afin qu'un prêtre, y entende le pénitent. Son usage date du XVIe siècle, l'idée originale ayant été lancée par Charles Borromée.
Le confessionnal est composé d'une loge centrale munie d'une porte, pour le prêtre, et de deux loges de pénitents traitées avec une extrême simplicité, le plus souvent en pan coupé, elles sont garnies d'un agenouilloir, d'une tablette et fermées par un rideau. La loge centrale est considérée comme un véritable édicule et concentre toute l'attention. Elle est surmontée d'un dôme ou d'une flèche à la manière d'une église miniature. Le prêtre et le pénitent se parlent à travers un grillage. À ce grillage est fixé un crucifix. Le prêtre s'assoit dans le compartiment central, tandis que les pénitents prennent place dans ceux qui se trouvent de part et d'autre. Le confesseur écrante l'un des grillages, pour ne confesser qu'une seule personne à la fois. Les conversations sont murmurées. Un confessionnal peut être soit directement inclus dans un des murs de l'église, soit une structure de bois indépendante.